Liste des actualités
Agriculture écologiquement intensive - Bâti à énergie positive - Éco-mobilité des biens et des personnes - Nouveaux modèles économiques - Réseaux intelligents, Big Data et IoT - Révolution numérique et nouvelles technologies - Transition énergétique -

Smart City : Nantes innove et se transforme !

Transition énergétique, Révolution numérique et nouvelles technologies au cœur des villes

Selon l’ONU, à l’horizon 2050, la population mondiale se concentrera aux 2/3 dans les villes, en constatant une augmentation générale du nombre d’habitants de 2,5 milliards. La mutation des collectivités devient donc un enjeu de société, de développement durable et d’efficacité économique sans précédent, qui conditionne l’attractivité des villes et la qualité de vie des habitants.

Dans cette dynamique, la ville de Nantes se positionne comme un référent des villes intelligentes ou smart city en France. 

Qu’est-ce qu’une Smart City ?

Le concept de Smart City, ou ville intelligente, s’origine du concept de « ville connectée » présenté en 2004, par l’IBM,  celle-ci fait référence à une ville qui utilise des nouvelles technologies et de l’analyse des données afin d’améliorer la qualité des services urbains, et de réduire les coûts dans le cadre de problématiques sociales, économiques et écologiques.

Alors une Smart City est une ville développant des stratégies et des actions autour de 6 piliers, définis par l’universitaire viennois Rudolf Giffinger :

  • Compétitivité régionale
  • Économie des transports et des technologies de l’information et de la communication (TIC)
  • Ressources naturelles
  • Capitaux humains et sociaux
  • Qualité de vie
  • Participation des citoyens à la vie démocratique de la ville

Pour cela, les collectivités s’appuient sur trois leviers :

  • Inclusion sociale
  • Réinvention des infrastructures urbaines
  • Révolution technologique

L’adoption du concept de ville intelligente repose en partie sur l’émergence de technologies et de tendances informatiques, telles que le déploiement des architectures de l’Internet des Objets (IoT), capables de collecter des données depuis les équipements distants et les appareils mobiles connectés aux réseaux Wi-Fi, et la prolifération des appareils GPS qui capturent et transmettent continuellement des données de localisation. Ce transfert d’informations est facilité par lOpen Data, procédé d’ouverture des données en ligne qui consiste à les mettre à disposition de tous facilement et gratuitement.

Un des enjeux majeurs de l’approche est la capacité à créer des usages et des services qui contribuent à l’amélioration de la qualité de vie, qui apportent des réponses aux besoins des citoyens.

Par exemple, la ville de Barcelone, qui accueille chaque année le Smart City World Congress, porte de nombreux projets dans cette dynamique. Le portail Apps4Bcn met à la disposition des touristes et des habitants les meilleures applications pour découvrir ou profiter de la ville. De même, l’application MobileID a été développée par la municipalité pour permettre aux habitants d’accéder aux services administratifs de manière sécurisée via leur smartphone, sans avoir à se déplacer ou à téléphoner.

Comment Nantes développe-t-elle ce concept ?

Selon l’étude du Parlement européen de 2014, Nantes Métropole remplissait déjà quelques conditions pour revendiquer l’appellation de Smart City, et n’a cessé de faire des progrès depuis.

Nantes Smart City – Crédit : La Tribune

Nantes Métropole est pionnière par exemple en France dans la collecte, la centralisation et l’ouverture des données aux citoyens en France. Sous l’impulsion de l’initiative de l’association LiberTIC, la ville a mis en place plusieurs dispositifs allant dans le sens d’une ouverture des données publiques. Les données partagées concernent essentiellement les transports publics, l’environnement ou encore les données culturelles type sorties, parcours ou voyages. L’objectif est multiple : améliorer les services, renforcer le lien entre administrations et citoyens, améliorer l’image de l’administration et renforcer le lien social. Il y a par exemple l’application mobile Nantes dans ma poche, dédiée à la mobilité et à la vie quotidienne, investie par Nantes Métropole, en partenariat avec la Ville de Nantes en 2015. Nantes&Co, e-démarches…sont d’autres outils numériques facilitant la collaboration entre citoyens.

Bien d’autres projets sont en construction, comme un datalab métropolitain (une cellule numérique unique et pluridisciplinaire de gouvernance des projets) permettant de suivre les consommations d’énergie et d’eau en temps réel sur le territoire, accessible à tous ; un réseau de capteurs pour mesurer la pollution, le taux d’humidité dans l’air, les sols ; ou encore la création et le développement de bateaux à propulsion à base d’hydrogène (projet Navibus Hydrogène Erdre, associant de nombreux acteurs tels que la Mission Hydrogène, la Semitan ou encore Polytech Nantes).

Le projet mySMARTLife, retenu en 2016 par la Commission européenne dans le cadre du programme Smart Cities/Horizon 2020, permettra d’expérimenter – dans un premier temps sur l’Ile de Nantes – des solutions innovantes en matière de mobilité, d’énergies (comme les Smart Grids, les réseaux électriques intelligents) et de TIC. L’ambition de mySMARTLife est d’élaborer une stratégie de transformation urbaine pour soutenir les villes face aux grandes transitions, et plus particulièrement sur les thématiques suivantes à Nantes :

  • rénovation énergétique, efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les copropriétés privées, les maisons individuelles et les logements sociaux
  • modélisation du réseau de chaleur Centre Loire
  • production et stockage d’énergies renouvelables
  • gestion intelligente de l’éclairage public
  • électromobilité (bus, véhicules et vélos électriques)
  • développement de flottes de véhicules de service à énergie alternative
  • logistique urbaine « dernier kilomètre »
  • gestion des données urbaines et développement d’un Data Lab sur l’énergie (projet piloté par Atlanpole)
  • aide à la décision pour le choix de solutions innovantes en matière de gestion d’énergie

Nantes Métropole bénéficiera d’une subvention de 4 millions d’euros pour décliner ce projet sur son territoire, jusqu’en 2020.

mySMARTLife H2020 – Crédit : Nantes Métropole

Retrouvez tous les acteurs des Smart Cities de demain, avec la TRIA (Troisième Révolution Industrielle et Agricole) en Pays de la Loire !

Voulez-vous en savoir plus? Révisez la présentation de Carlos Moreno